Vous êtes ici

Je crée ou développe mon activité

Besoin d'informations ?

Les projets et l’investissement au cœur de l’attractivité touristique de l’Ardèche




Avec 16,5 millions de nuitées touristiques et 2,5 millions de séjours par an, L'Ardèche se place parmi les 3 plus importantes destinations de tourisme d’intérieur.
 



Dans un secteur économique très disputé (et face à une montée de la concurrence de plus en plus importante en France et à l’étranger), il importe, pour maintenir voir développer notre position touristique, de :
  • continuer d’investir fortement dans ce secteur d’activité majeur.
     
  • mettre en cohérence notre offre avec les besoins de clientèles de plus en plus exigeantes.
     
  • innover pour développer notre attractivité notamment en dehors de la période estivale.
     
  • relayer et accompagner les grands projets structurants portés par les investissements publics (Caverne du Pont d’Arc, Voies douces d’Ardèche et Via Rhona, Sur les Routes de l’Ardéchoise, Muséal Alba, Gerbier de Jonc, …) par de nouveaux investissements privés, multiples, nombreux et qualitatifs.

Le dynamisme d’une destination touristique se mesure souvent aux volumes et à la qualité des investissements touristiques réalisés sur son territoire. Dans ce domaine, l’Ardèche se débrouille bien : 20 Millions d’Euros par an en moyenne sur des hébergements et prestations marchandes + 70 Millions d’Euros sur les résidences secondaires.

Place donc aux projets !
  • Qu’ils soient publics (cf § accompagnement des collectivités locales) ou privés.
  • Qu’ils émanent d’acteurs du territoire ou de porteurs de projets extérieurs.
  • Qu’ils s’agissent de création ou de modernisation.
  • Qu’ils touchent aux hébergements, aux sites, ou à d’autres services touristiques.

     

Le rôle de l’ADT vis-à-vis des projets et de leurs initiateurs :

 

L’ADT constitue l’une des nombreuses « portes d’entrées » possibles pour un porteur de projet.

Son rôle est d’accompagner au mieux ces initiatives en proposant des réponses et un parcours adapté aux « besoins réels » du porteur de projet (qui peut être en phase de réflexion ou de finalisation de son projet).


L’ADT intervient donc auprès d'eux selon 3 possibilités :


# Mettre à disposition sur l’espace pro un maximum d’information stratégique et technique.

Des informations au service de tous, présentées de façon segmentée, opérationnelles, par grandes familles d’hébergements et d’activités.

Un socle d’« essentiels » qui concernent :
  • L’approche concurrentielle (analyse de l’offre territorialisée) et l’approche marché (clientèles, taux d’occupation, …) issues de l’Observatoire Départemental de l’Economie Touristique.
     
  • Les éléments de différenciation qualitatifs ou thématiques (filières).
     
  • Les fondements juridiques et réglementaires.
     
  • La dimension financière et investissement.
     
  • Les réseaux professionnels.
     
  • Les contact utiles.


# Orienter en fonction du type de projet, de son stade d’avancement, du territoire sur lequel il se situe, des besoins exprimés du porteur de projet.

L’ADT le « dirige » alors vers les « bons » interlocuteurs en fonction des cœurs de compétences à mobiliser.

Ce rôle « d’aiguillage » concerne tous les projets « classiques ».



# Accompagner les « projets atypiques ».

Pour leur thématique, leur complexité, leur envergure...
 
  • Les projets concernant des filières spécifiques développées par l’ADT sont particulièrement ciblés (écotourisme, séjour de charme, projets vélo, …)
     
  • Les projets directement liés aux grands investissements départementaux (Caverne du Pont d’Arc, …) sont pris en charge par la « cellule expertise projet ».