Vous êtes ici

Tourisme durable

Besoin d'informations ?

LE FONDS TOURISME DURABLE DE FRANCE RELANCE : 

« HEBERGEURS, RESTAURATEURS, FINANCEZ VOS PROJETS DE TRANSITION ECOLOGIQUE GRACE AU FONDS TOURISME DURABLE. »


 

Le Fonds Tourisme Durable de France Relance est déployé par l'Ademe pour soutenir financièrement des projets de transition écologique portés par des entreprises du tourisme, en milieu rural. 

En Ardèche, l’ADT, la CCI, le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, Ardèche le Goût, le réseau des Bistrots de Pays & l’ALEC participent à son déploiement et vous accompagnent dans cette démarche.

1.    QU'EST-CE QUE C'EST ?

Mis en place dans le cadre du plan France Relance, le Fonds Tourisme Durable vise à soutenir des entreprises françaises du tourisme qui s’engagent dans des projets de transition écologique pour favoriser et développer un tourisme durable.
Doté d’une enveloppe de 50 millions d’euros sur deux ans (2021 et 2022), il est porté par l’Ademe et propose des aides financières pour soutenir principalement les restaurants (10M€) et les hébergements touristiques (38M€).
Un volet spécifique est également prévu pour accompagner les porteurs de projets « slow tourisme » (2M€).
 

2.    QUI PEUT EN BENEFICIER ?

Le Fonds Tourisme Durable est destiné aux opérateurs touristiques implantés dans des territoires ruraux (communes peu denses ou très peu denses selon l'Insee, communes de moins de 20 000 habitants et bassins d'activité de moins de 200 000 habitants).
Toutes les TPE et PME des secteurs suivants, quelle que soit leur forme juridique (SAS, SCOP, association loi 1901…), peuvent en bénéficier :
•    restaurants : restauration commerciale, services de traiteurs ayant une activité événementielle
•    hébergeurs touristiques : hôtels, campings, résidences hôtelières et résidences de tourisme, gîtes, chambres d'hôtes, refuge de montagne, villages de vacances, auberges de jeunesse…

Consultez les codes NAF éligibles
Consultez la liste des communes éligibles

3.    QUELS ENGAGEMENTS ?

Le bénéficiaire s'engage à :
-  être accompagné par un partenaire du Fonds Tourisme Durable (ADT, CCI, PNR…) et à réaliser avec lui un diagnostic et un plan d'actions dédié
- mettre en place certaines actions et investissements appropriés dans un délai de 18 mois, puis engager des actions d’amélioration de manière continue

Les restaurateurs s'engagent à signer et honorer le "Cadre d'engagement 1000 restaurants durables"

4.    EN QUOI CONSISTENT LES AIDES DU FONDS TOURISME DURABLE DE FRANCE RELANCE ?

Les aides du fonds tourisme durable pour les restaurateurs et hébergeurs touristiques comprennent :

  • Un diagnostic gratuit donnant lieu à l'élaboration d'un plan d'actions personnalisé
  • Un accompagnement technique du partenaire pour mettre en place des actions d’améliorations techniques et une aide au montage/dépôt des dossiers d’aides :•    Mise en place d’un modèle d’affaire durable
  • Formation à la cuisine durable et aux écogestes
  • Communication et support de communication valorisant l’activité durable
  • Energie et confort d’été et d’hiver
  • Dispositif d’économie de l’eau dans la cuisine, les sanitaires du restaurant, les espaces extérieurs liés à l’activité du restauration (potager), les salles de bain des chambres…

3.    Un financement d'une partie des coûts d'investissements liés à la transition écologique pour un tourisme durable selon les postes déterminés et dans la limite des conditions suivantes : 
•    L’ADEME soutient les projets dont le montant de l’aide totale est supérieure à 5 000 € et inférieure à 200 000 €
•    Si vous êtes un restaurant, sur les lignes d’aide affichées restauration durable, le total de l’aide est plafonné à 10 000 €. Vous pouvez également bénéficier des autres lignes d’aide hors de ce plafond de 10 000 €
•    Si vous êtes un hébergement touristique avec une activité de restauration, vous pouvez également prétendre aux lignes d’aides affichées restauration durable avec le plafond de 10 000 € sur ces lignes.


5.    QUELS INVESTISSEMENTS PEUVENT ÊTRE FINANCÉS ?

Les aides peuvent être mobilisées pour financer des actions dans tous les domaines de la transition écologique :
•    Réduction et maîtrise des coûts fixes en matière d'énergie, d'eau, de déchets ou encore de gaspillage alimentaire ;
•    Ancrage dans les territoires et participation à la chaîne de valeur locale à travers la mise en place de circuits courts de qualité ou de synergies pérennes avec les producteurs locaux et les acteurs du tourisme local.
•    Valorisation de l'engagement écologique comme un avantage concurrentiel et un point de différenciation, via des projets de communication par exemple.
Concrètement, ce sont des aides sur les investissements "coeur de métier" : 12 aides pour les restaurants et 12 aides pour les hébergements touristiques.
Le fonds encourage le développement des principes de l’alimentation durable, les petits investissements dans le cadre de l’économie circulaire, et la sensibilisation de l’ensemble des parties prenantes (fournisseurs, salariés…).
Retrouvez la liste les actions éligibles au Fonds Tourisme Durable.
A ces aides spécifiques, s'ajoutent les 50 aides génériques de Tremplin (rénovations, éclairage, froid, mobilité, déchets, éco-conception…)

6.    INTERESSE(E) ?

Si vous avez un projet mature de tourisme durable qui rentre dans ces critères, n’hésitez pas à nous contacter par le biais du formulaire suivant :
Formulaire Démarche transition écologique


 












 

Dans le cadre du Fonds Tourisme Durable (Volet 3), l'ADEME lance la 2ème vague d'appel à projet national sur le "Slow Tourisme"
Cette enveloppe vise à accompagner des acteurs de la filière du tourisme dans la conception de leur offre de services permettant de développer une offre de slow tourisme, afin de faire émerger de nouveaux projets touristiques éco conçus.

Délai de dépôt des dossiers : du 23/07/2021 au 01/10/2021 - 15:00

A qui s’adresse l’appel à projets ?

Peuvent candidater à cet appel à projet tout type d’acteurs de la filière touristique assimilés à des PME au sens communautaire : TPE et PME, associations, SCOP, SEM, micro-entreprises incluses, les particuliers loueurs de chambres d’hôtes, meublés de tourisme ou assimilés, (déclaration en mairie et inscription au RCS), les opérateurs du tourisme social (critères détaillés dans l’AAP), les collectivités propriétaires ou gestionnaires de meublés de tourisme ou assimilés, de campings et parcs résidentiels de loisirs, souhaitant enrichir cette offre d’hébergement d’un produit de slow tourisme, quel que soit le mode d’exploitation de ces hébergements, les PNR (critères détaillés dans l’AAP)

Sont éligibles les opérateurs en activité ou en création, installés sur le territoire français. Les opérateurs en création doivent soit déjà disposer d’une structure juridique immatriculée, soit s’appuyer sur une structure existante.

Quels sont les projets éligibles?

Le projet doit être localisé dans une des communes éligibles au Fonds Tourisme Durable. 

Pour en savoir plus