Vous êtes ici

L'Ardèche en chiffres

Le territoire



Un des premiers départements ruraux français en termes de fréquentation, l'Ardèche est une destination touristique caractérisée par une forte notoriété en France mais aussi à l'étranger et une image en lien avec des paysages atypiques et emblématiques, un environnement préservé, des villages pittoresques ainsi que les sports de nature.
Une offre de sites et événements culturels phares viennent renforcer l'attractivité du département au premier rang desquels la Caverne du Pont-d'arc qui constitue la réplique de la grotte Chauvet classée au patrimoine mondiale de l'Unesco pour ses célèbres peintures repestres. Le site qui a ouvert ses portes en avril 2015 va renforcer le  rayonnement international de l'Ardèche.
 

   ⇒ Un relief qui structure les flux touristiques

 
Située sur les contreforts sud-est du massif central, le département bénéficie de nombreux atouts.
Du point de vue géographique tout d'abord avec un relief très marqué et une grande variété de paysages liés notamment au phénomène karstique qui a donné naissance, sur la partie méridionale, aux gorges de l'Ardèche et en particulier au Pont-d'Arc, un des sites emblématiques du département. Mais encore au volcanisme dont est issu le Mont Gerbier de Jonc, un autre site naturel incontournable du département situé sur la montagne ardéchoise, au niveau duquel, la Loire prend sa source.

A l'ouest du territoire, la montagne ardéchoise constitue un territoire propice aux activités de moyenne montagne et notamment aux sports d'hiver. Sur ce secteur, le Mont Mézenc constitue le point culminant de l'Ardèche (1753).

Plusieurs vallées irriguent et structurent le territoire, au premier rangs desquelles les vallées de l'Ardèche, de l'Eyrieux ou encore du Doux. Elles constituent des axes de circulation majeur pour les flux touristiques.
 
  • la vallée de l’Ardèche qui traverse toute la moitié sud du département, la vallée de l’Eyrieux, la vallée du Doux.
     
  • RN102 : entrée à l’ouest par la Haute-Loire, le Puy-en-Velay, Clermont-Ferrand, Paris et à l’est par la Drôme, Montélimar.
     
  • D904 : entrée par le Gard, Alès, Nîmes.
     
  • A7 : entrées par Bollène/Ponts-St-Esprit, Montélimar-Sud/ Viviers/Le Teil, Loriol-sur-Drôme/Le Pouzin.
 

   ⇒ Carte d'identité du territoire

  • Ville préfecture : Privas (8300 habitants)
  • 339 communes
  • 330 000 habitants (populations légales 2013, en vigueur le 1er janvier 2016).
  • 26 Etablissements publics de coopération intercommunale dont deux Communautés d'Agglomération : Privas Centre Ardèche et Bassin d’Annonay.
  • 4 grandes aires urbaines: Aubenas (59 100 hab.), Annonay (45 300 hab.), Tournon/Rhône (32 100 hab.), Privas (20 600 hab.). (Insee: Population en 2012).
 

L'offre touristique


   ⇒ Les hébergements

Le département de l'Ardèche compte 290 500 lits touristiques dont 116 500 lits dans les hébergements marchands.
Représentant 62% de la capacité d'accueil marchande, l'hôtellerie de plein est le premier mode d'hébergement marchand du département.

A côté de cette offre marchande, le territoire compte 32 000 résidences secondaires pouvant accueillir potentiellement près de 174 000 personnes.

Les foyers ardéchois susceptibles d'accueillir ponctuellement des parents ou des amis constituent également une forme d'hébergement alternatif et gratuit. Avec les résidences secondaires, c'est ce que l'on appelle le tourisme affinitaire.

Source: Base de données régionale Apidae et INSEE DGE-Recensement de la population.
En savoir plus: Le parc d'hébergements touristiques.

 

   ⇒ Les sites, équipements et événements touristiques majeurs

  • Des sites naturels d'exception : le mont Gerbier de Jonc et les sources de la Loire, le mont Mézenc, la réserve naturelle des gorges de l'Ardèche et la Combe d'Arc, l'Aven d'Orgnac classée Grand Site de France, la Cascade du Ray Pic.
  • Une grotte inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité par l'UNESCO: la grotte ornée du Pont-d’Arc, dite « Grotte Chauvet », et un site touristique et culturel majeur qui en restitue les principaux attraits: la Caverne du Pont-d’Arc Ardèche sur la commune de Vallon-Pont-d'Arc.
  • Le Parc naturel régional des monts d'Ardèche labellisé Geopark (label mondial UNESCO).
  • Un patrimoine naturel, géologique et paysager remarquable: une quinzaine d'espaces natuels sensibles protégés et mis en valeur par le département.
  • Un territoire labellisé Pays d'art et d'histoire : le Vivarais méridional.
  • Ardèche Loisirs et Patrimoine : un réseau professionnel de 38 sites touristiques culturels ou récréatifs (2016).
  • 20 villages de caractère dont deux labellisés "Plus beaux villages de France", Vogüe et Balazuc.
  • 3 stations thermales : Neyrac-les-Bains (commune de Meyras), Vals-les-Bains, St-Laurent-les-Bains.
  • Une offre touristique thématisée (séjours de charme, étapes savoureuses, oenotourisme avec des territoires labellisés "Vignobles et découvertes", tourisme de découverte économique, etc.).
  • Une offre attractive d'équipements d'itinérance douce (ViaRhôna, Dolce Via, La Payre, Via Ardèche)
  • Une offre d'équipements neige : 1 stations de sports d’hiver (la Croix de Bauzon), 1 domaine nordique (La Chavade), le site d'orientation/raquettes à neige du Pal.
  • Plusieurs festivals d’envergure : Ardèche Festival Aluna, festival d’Alba-la-Romaine, Festival des rencontres des cinémas d’Europe, Labeaume en musiques…
  • Des événements sportifs majeurs: l'Ardéchoise, le Marathon international des Gorges de l’Ardèche.

   
   ⇒ Les sports et loisirs de nature

Une offre importante de sites et d'équipements dédiés à la pratique sportive
http://pro.ardeche-guide.com/les-sports-et-loisirs-nature

 
 ⇒ Les structures d'accueil et d'informations touristiques

 
22 offices de tourisme.
 


La fréquentation touristique



Chaque année, le département de l'Ardèche accueille un peu plus de 2 millions de touristes qui génèrent près de 15,5 millions de nuitées, avec une saisonnalité naturelle qui s'étale sur la période d'avril à octobre (80% des nuitées annuelles).
Les efforts engagés ces dernières années par le département et les acteurs du tourisme en matière de développement et de promotion tendent de plus en plus à favoriser un tourisme à l'année.
 

Source: B.E.T. F. Machand.
En savoir plus:
Les flux touristiques en Ardèche.



Les sites touristiques ardéchois (hors sites naturels en accès libre), ont accueilli près de 1,9 millions de visiteurs en 2015.
La Caverne du Pont-d'Arc a accueilli près de 477 000 visiteurs sur sa première année d'ouverture, boostant ainsi la fréquentation touristique du département.
Dans le palmarès des lieux de visite, le Safari de Peaugres et l'Aven d'Orgnac constituent deux autres sites majeurs du département.

Source: enquête annuelle Service Observation-Evaluation/ADT Ardèche
En savoir plus: Les sites touristiques.



Avec près de 3,9 millions de nuitées dont 38% liées aux clientèles internationales, l'hôtellerie de plein air constitue le premier mode d'hébergements marchands en terme de fréquentation.
Les hôtels comptabilisent près de 588 000 nuitées dont 20% réalisées par les clientèles étrangères.

Source: Enquêtes de fréquentation Hôtellerie et Camping INSEE DGE-CRT Rhône-Alpes et CDT.
En savoir plus: Les hôtels / Les campings

 

Les clientèles touristiques




80% de la clientèle provient de l'hexagone majoritairement de Rhône-Alpes, Ile-de-France, PACA et Nord-pas-de-Calais.

20% de clientèles internationales en provenance des Pays-Bas (44,5%), de Belgique (24,4%), Allemagne (10,4%), Suisse (7,1%) et Royaume-uni (6,9%).


 

Les retombées économiques du tourisme


   ⇒ La consommation touristique



Le tourisme en Ardèche pèse près de 500 millions d'euros de retombées directes liées aux dépenses des touristes en séjour sur le territoire.




62% de la consommation est liée aux séjours réalisés dans les hébergements marchands alors qu'ils ne représentent que 42% de la fréquentation (versus 58% de nuitées dans les hébergements non marchands, ches des parents/amis ou en résidences secondaires).

Les touristes dépensent en moyenne 28 € par personne et par jour (40€ pour les séjours réalisés en hébergements marchands).

Source: Etude de la fréquentation et des clientèles de l'Ardèche 2010.
 

   ⇒ Les emplois touristiques

 
Près de 5 000 emplois salariés et non salariés liés aux activités caractéristiques du tourisme en Ardèche en moyenne annuelle soit près de 4% des actifs du département (année de référence : 2009)  

La restauration est le premier secteur contributeur d’emplois touristiques

En 2006, date du dernier recensement de la population, le premier secteur contributeur aux emplois touristiques ardéchois était la restauration (42%) devant l'hôtellerie (21%), les hébergements touristiques (17%) ou encore les cafés (8,2%). En termes d'hébergements, les campings sont les plus représentés en Ardèche et les emplois qu'ils génèrent représentent 35% des actifs du secteur de la région, ce qui place l'Ardèche en tête pour les emplois du secteur.

L’Ardèche est en 3ème place en Rhône-Alpes en termes de poids du tourisme dans les actifs départementaux derrière les deux Savoie

Source : Etude INSEE/MITRA-ORT/ADT Ardèche – DADS 2003 et l’Etude réalisée par Jacques Aberlen et Fatma Goncuk avec le soutien financier du département de l'Ardèche et de la région Rhône-Alpes (oct.2010)
En savoir plus: L'emploi touristique en Ardèche.