Vous êtes ici

Les flux touristiques en Ardèche

Besoin d'informations ?

CHIFFRES CLES

  • 15,6 millions de nuitées en 2015 (incluant l'ensemble des séjours réalisés dans les hébergements marchands et non marchands).
  • Une hausse de fréquentation de 2,3% par rapport à l'année 2014, ce qui amorce une reprise après 3 années consécutives de baisse.
  • Une belle progression sur le printemps (+9,5%) pour la 2ème année consécutive.
  • Une hausse également sur l'arrière saison (+5,2%), tandis que la fréquentation en période estivale s'est stabilisée (+0,3%).


Rappel méthodologique : 

La méthode des flux touristiques est basée sur une comptabilisation journalière et exhaustive des mouvements de voyageurs à destination et au départ de l’Ardèche à partir d’un dispositif de compteurs routiers sur les principaux axes ardéchois.

Par la mesure du différentiel entre les entrées et les sorties du département et sur la base du flux de référence des mouvements des ardéchois sur le territoire mesuré en période creuse, on estime le nombre de nuitées touristiques.

Une nuitée correspond à une personne qui passe une nuit sur le département.

Cette estimation prend en compte l'ensemble des nuitées réalisées dans les hébergements marchands (hôtels, campings, gites, maisons d'hôtes, hébergements collectifs, etc.), mais également celles réalisées dans les résidences secondaires ou encore chez des parents ou amis résidant en Ardèche
.
 

La saisonnalité des flux touristiques en Ardèche
 

La saison touristique de l’Ardèche s’étend naturellement de Pâques à Toussaint

En effet, pas moins de 89% de la fréquentation annuelle se déroule sur sept mois de l’année, d’avril à octobre (voir Document à télécharger ci-dessous).


# Le début de saison (avril à juin) => 21% de la fréquentation annuelle.


Le printemps est marqué par plusieurs temps forts que constituent les vacances de printemps d’une part et plusieurs jours fériés qui, selon les années, occasionnent des « ponts » plus ou moins longs et propices aux courts séjours.



# La haute saison (juillet et août) => 54% de la fréquentation annuelle.

La fréquentation estivale se concentre sur cinq à six semaines.

Dès le démarrage des vacances d’été, on assiste à une montée en puissance de la fréquentation touristique sur le département, laquelle atteint son apogée vers le 2ème week-end d’août.
Sur les jours les plus fréquentés, on estime à près de 220 000, le nombre de touristes présents sur le territoire ardéchois.

Passée la 3ème semaine d’août, les vacanciers quittent progressivement le département qui, dès la rentrée scolaire, retrouve le niveau de fréquentation observé au printemps.


# L’arrière saison (sept.-octobre) => 14% de la fréquentation annuelle.


Finies l’agitation estivale et les grosses chaleurs, une autre clientèle prend la relève.
Pour peu que la météo soit clémente, les week-ends occasionnent de nombreux courts séjours.

L’activité touristique de l’arrière saison est également rythmée par les nombreuses manifestations sportives et culturelles qui animent le territoire.
En fin de période, les vacances de la Toussaint attirent une nouvelle vague de touristes en Ardèche pour des séjours un peu plus longs.


# La période « hors saison » (de novembre à mars) => 11% de la fréquentation annuelle.

Passées les vacances de la Toussaint, la fréquentation touristique s’essouffle et devient résiduelle à l’approche de l’hiver.

Seules les vacances de Noël, favorables aux retrouvailles familiales et autres fêtes entre amis réussissent à générer, l’espace d’une quinzaine de jours une activité touristique soutenue.
 


Les flux touristiques en 2015


# Fréquentation journalière moyenne et pointes mensuelles de fréquentation en 2015.


 

# La fréquentation touristique journalière en 2015 (en nuitées).

   

 

Les variations mensuelles et saisonnières des flux touristiques depuis 2003


Détail des flux touristiques mensuels (données et graphiques) dans le document ci-dessous :